Demande de licence d’activités, le marché français intéresse Citigroup

Le Brexit continue à faire des vagues du côté de Citigroup, plus connu en tant que Citi. L’entreprise financière américaine poursuit en effet sa conquête de l’Europe après que le Royaume-Uni se soit détaché de l’Union européenne. Elle fait actuellement les yeux doux à l’Hexagone.

« La France est intéressante »

« Nous avons demandé une licence pour nos activités de marché en France », avait dévoilé James Cowles, meneur des activités du groupe américain en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, lors d’un entretien avec Les Echos ce vendredi 29 septembre. La société bancaire souhaiterait renforcer sa présence en tant que banque d’investissement au sein de la capitale française.

« La France est importante pour Citi et les réformes annoncées la rendent plus attractive », avait-il expliqué à Les Echos. « [Voilà pourquoi] nous allons augmenter notre présence dans plusieurs activités à Paris, ainsi que dans d’autres pays en Europe ».

Ce banquier de marché sait de quoi il parle, car cela fait une trentaine d’années qu’il est dans le métier et toujours au sein de Citi. Il y occupe désormais un poste clé : après avoir mené le département dédié aux marchés des actions, dettes et investissements immobiliers, il est aujourd’hui à la tête des activités d’investissement, ainsi que responsables des opérations dans les régions EMEA.

Citi continue les recrutements clés

En attendant, Citi continue d’étendre son empire. Le groupe américain avait annoncé en juillet que son siège européen sera établi dans la ville de Francfort en Allemagne. Environ 150 postes pourraient alors voir le jour en Europe continental suite à cette implantation concrète du géant financier sur le vieux continent.

À noter qu’il s’agit pour la plupart de postes clés si on en croit James Cowles : « notre entité allemande captera certainement des spécialistes juridiques, des risques, des ressources humaines et des finances ». Un bel avenir se profile pour la quatrième banque la plus puissante au monde, un beau futur qu’il souhaite également implanté en France.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...