Bourse : comment se portent les marchés ?

Malgré une tendance à la baisse fin janvier, les marchés boursiers semblent depuis quelques jours reprendre des couleurs. Difficile pourtant d’interpréter cette hausse timide comme un signe de reprise. La politique du nouveau président américain pousserait les investisseurs à la prudence. Les dernières nouvelles de Chine laissent craindre un futur peu positif.

Les investisseurs se méfient de la politique de Donald Trump

Fin janvier, la plupart des marchés boursiers clôturaient en baisse. Wall Street perdait plusieurs points sur ses principaux indices et la bourse de Toronto essuyait sa plus grosse perte depuis le début de l’année.

Donald Trump

Malgré l’appréciation du dollar, notamment par rapport à l’euro, et la baisse des cours du pétrole, les investisseurs hésitent encore à se lancer. Pour les observateurs, la nouvelle politique du président américain serait en cause. Dernière décision en date, la signature d’un décret visant à empêcher l’entrée sur le territoire américain de voyageurs provenant de sept pays en grande partie musulmans. Avant d’acheter une action, il faudra d’abord se pencher sur les répercussions économiques d’une telle décision.

Si l’élection de Donald Trump a suscité l’enthousiasme de beaucoup de personnes dans le milieu économique, la prudence est actuellement de mise du côté des marchés boursiers. Personne ne sait encore quels impacts auront les décisions prises par le nouveau président. En revanche, la moindre erreur stratégique de la part de ce nouveau président se répercutera sur les marchés boursiers. La baisse observée fin janvier semble déjà traduire l’inquiétude dans le milieu et les bourses européennes ne devraient pas mettre longtemps à suivre la tendance.

Une reprise timide ou une nouvelle crise chinoise ?

Les bourses chinoises sont à la baisse

Bien que la prudence reste de mise sur les marchés boursiers, les analystes s’accordent à dire qu’une reprise n’est pas improbable. Les dernières décisions prises par Donald Trump ressemblaient même à une main tendue vers les investisseurs. Si sa politique suscite l’inquiétude, des « parachutes » auraient donc déjà été prévus pour rassurer ces derniers. Pour tous ceux qui sont intéressés par la bourse, cette période pourrait permettre d’investir plus facilement en bourse.

D’ailleurs, dès le 7 février, on observe une reprise timide des marchés boursiers. Bien qu’elle soit minime, cette hausse peut être le signe du retour des investisseurs qui pourront se tourner vers Binck pour faire les bons placements. Il semble même qu’ils aient déjà commencé à se tourner vers des indicateurs autres que la politique de Donald Trump. Parmi eux, les résultats propres aux entreprises et les indicateurs économiques matérialisés par la baisse du déficit commercial américain.

trader en bourse

Les marchés internationaux ne se résument pas aux États-Unis et la Chine joue justement une autre partition. La chute des réserves de devises est un nouveau coup dur pour le pays asiatique. Cette nouvelle viendrait mettre en péril sa stabilité économique et financière. La deuxième puissance mondiale est actuellement en danger. Les professionnels de la bourse appellent à le prudence en attendant les solutions exposées par le gouvernement car une nouvelle crise pour naître prochainement.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...