Crise grecque : un prêt de sept milliards d’euros accordé par l’UE

La Grèce n’est pas prête à sortir de la crise. Afin de lui venir en aide, les 28 pays membres de l’Union européenne ont décidé de lui accorder un financement d’urgence d’une valeur de 7 milliards d’euros sous la forme d’un prêt qui lui permettra de rembourser lundi prochain, une échéance de 4,2 milliards d’euros à la Banque centrale européenne. A l’aide de ce prêt d’une durée de 3 mois, la Grèce pourra faire face à ses besoins.

Les pays membres de l’UE viennent en aide à la Grèce

4592244-3x2-340x227

Il s’avère que ces 28 pays se sont mis d’accord pour réactiver un fonds communautaire relevant de la responsabilité de l’ensemble des Etats membres, et pas seulement des 19 pays appartenant à la zone euro. Pour cela, ils ont dû surmonter les réticences de plusieurs membres dont la Grande-Bretagne qui exigeait des garanties dans la mesure où la Grèce ferait défaut.

Ces fonds seront débloqués à la Grèce lundi pour quelle puisse rembourser la somme due à la BCE. Le montant s’élève plus précisément à7,16 milliards d’euros. Une partie de cet argent permettra à ce pays de payer ses arriérés vis-à-vis des Fonds monétaire mondiale (FMI) qui totalisent à ce jour, deux milliards d’euros.

Un troisième plan d’aide à la Grèce en perspective

flag_1926803b

Tout juste hier, les 19 pays de la zone euro s’apprêtaient à donner le feu vert quant à l’ouverture des négociations sur le prochain plan d’aide à la Grèce, soit, le troisième. Dans ce cadre, ils comptent utiliser le fonds de secours de la zone euro. Il s’agit du mécanisme européen de stabilité (MES) qui consiste à octroyer un montant de 82 à 86 milliards d’euros sur 3 ans. Le 13 juillet, un accord pour négocier ce plan était conclu entre la Grèce et ses partenaires de la zone euro. Cependant, le gouvernement de gauche radicale d’Alexis Tsipras a décidé de mettre en œuvre un plan de réforme draconien.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !