L’économie du jeu en ligne, un secteur en pleine (r)évolution

Jeux vidéos, championnats virtuels, gamers pro et amateurs, paris et statistiques…Jouer en ligne n’a jamais autant intéressé consommateurs et entreprises, et on peut aujourd’hui gagner sa vie grâce aux e-sports. Oui, mais comment ? Voici un aperçu des différentes opportunités financières du jeu en ligne.

Le pro-gaming

Grâce à l’explosion de l’industrie vidéoludique, les jeux n’ont jamais été aussi en vogue. Il y en a pour tous les goûts et tous les portefeuilles : jeux gratuits, payants, multi-joueurs… Il y a beaucoup d’appelés qui s’affrontent et peu d’élus pouvant vivre de leur passion.

Malgré les difficultés, les meilleurs des classements et des compétitions accèdent à la profession rêvée de pro-gamer. Ainsi, le Français Ilyes  “Stephano“ Satouri, adepte du jeu Star Craft 2, a cumulé plus de 200 000 € de gains pour l’année 2014.

football

Source : Pexels

Le e-betting

Les jeux vidéos ne sont pas les seules opportunités de l’économie du jeu en ligne. Le pari en ligne, ou e-betting, est aussi en plein boom en France. Le total annuel des mises virtuelles est passé de 175 millions d’euros en 2012 à 444 millions en 2016.

Aujourd’hui, il est possible de regarder en direct n’importe quel évènement sportif et de parier en ligne. En France, le football est le sport favori, et engrange plus de la moitié des paris annuels. Il existe de nombreuses stratégies et précautions avant de se lancer, et des sites proposent des règles et des conseils afin de parier de manière responsable.

Les vloggeurs

Bien sûr, tous ne peuvent accéder aux premières places des classements ou suivre tous les évènements de leur sport favori. Ainsi, des amateurs ont trouvé de quoi vivre de leur passion, en devenant critiques et testeurs de jeux vidéos. Les chaînes de streaming de type Let’s Play permettent de créer une audience et de générer des revenus, grâce à Youtube et Dailymotion.

Certains deviennent des célébrités de la toile, comme le gamer Squeezie, un Français qui récolte des millions de vue et des milliers d’euros grâce à ses vidéos. Sa popularité lui a permis de s’associer avec Playstation Plus ainsi que de participer à des lancements de jeux comme le célèbre Call of Duty version Back Ops 3.

League of Legends

League of Legends – Source : Flickr

Les sponsors

Les jeux dits MMO (massivement multi-joueur) sont les plus populaires. League of Legends a annoncé 2,8 millions de joueurs en août 2016. Il est indéniable qu’une telle audience est une véritable opportunité pour les entreprises, qui se rapprochent des divers acteurs du e-gaming afin de les sponsoriser ou d’en faire leurs ambassadeurs, comme cela a été fait avec les sportifs de haut niveau.

De nombreuses campagnes de promotion sont lancées sous la forme de tournois sponsorisés, de promotion de joueurs ou d’équipes, et même de campagnes publicitaires. L’entreprise RedBull a créé sa propre équipe payée de pro-gamers, qui jouent ainsi sous les couleurs et promulguent la boisson énergisante dans divers jeux vidéos.

Red Bull LAN Halo: Reach Training Camp

Team RedBull Gaming – Source : TwitchTV

Le marché du jeu en ligne est en plein essor et nombreuses sont les opportunités à saisir : l’année 2017 devrait être riche en nouveautés et en bonnes nouvelles pour les noms, petits et grands, du e-gaming.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...