Le contrat entre les associés de l’eurozone encourage les places financières

  • Les gouvernants de l’Europe sont finalement arrivés à s’entendre sur une même surveillance pour leurs établissements bancaires et sur les procédés à établir afin de limiter les taux d’intérêt tendant à être exorbitants, qui administrent les prêts consentis par les associés.

    L’apaisement tient en cela une grande place puisque les experts économistes ne pariaient pas vraiment sur le sommet de Bruxelles, le vingtième à partir du commencement des problèmes d’endettement.

    A savoir sur le contrat en question…

    Le contrat concerne surtout la faculté d’user des caisses d’assistance de l’Europe afin d’équilibrer les marchés obligataires et engranger à nouveau les banques en crise.

    Sa mise au point a été étudiée quelques temps par une Espagne et une Italie déterminées à avoir les mesures qu’ils espéraient.

    L’Allemagne peut être fière d’elle lors de ce sommet  car en dépit de tout, elle réussit à avoir des consentements importants comme le contrôle du domaine bancaire par la Banque Centrale Européenne de toute l’eurozone.

    Ce surprenant contrat n’avait pas les moyens pour pousser les places financières internationales vraiment vulnérables au contexte de l’Europe lors de ces précédentes semaines.

    Les cours de la bourse font des étincelles !

    Conséquemment, le CAC 40 a finit sur une hausse de 4,75% (+144,97 points) à 3.196,65 points à Paris, marquant sa plus grande montée dans une journée depuis le novembre précédent. Le Footsie britannique a bondi de 1,42%, le Dax allemand est monté de 4,33%, tandis que l’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a gagné 2,64%.

    L’indice des banques européennes a sauté de 4,1% et de 3,83% pour les assureurs européens.

    L’euro a supplanté le dollar pour se fixer aux environs de 1,268 dollar, sa plus grande montée durant  huit mois.

    Wall Street a également profité de la bonne nouvelle avec le Dow Jones évoluant de 277,83 points ou 2,2% à 12.880,09 points, le Nasdaq gagnant 85,56 points ou 3% à 2.935,05 points et le S&P500 montant de 33,12 points ou 2,49% à 1.362,16 points.

    Cet article vous a plu ? Partagez-le !