Renégociation à la une des demandes de la Grèce

L’Europe qui a eu peur de la venue de la gauche radicale, pouvant contester les arrangements du plan de rigueur,  serait bien dans l’obligation de discuter à nouveau de ces derniers vue la récente alliance en vigueur.

La Grèce pourrait bien finir par s’en sortir mais à quel prix ?

Effectivement Athènes demande des sursis dans la diminution de son déficit public, une réduction de la fiscalité et un appui pour les chômeurs.

Renégociation à la une des demandes de la Grèce

Comme réplique, ses associés pensent pouvoir faire des réalignements ponctuels, le développement de la Grèce étant révisé en diminution, mais non pas à un changement du programme cependant. Aussi, l’Allemagne s’affiche  très strict dans ses espoirs pour la Grèce puisque le différé des ajustements budgétaires seulement pourrait effectivement amener au besoin d’un emprunt d’une somme de 16 milliards d’euros en plus.

On patiente pour deux choses, premièrement l’étude au terme de la semaine, par le conseil de l’Europe du plan politique de la nouvelle organisation gouvernementale de la Grèce, puis le compte rendu que les auditeurs financiers délégués par l’UE, la BC et le FMI donneront.

Plusieurs notations de banques dégradées

Du côté bancaire, la semaine s’est terminée avec tristesse car Moody’s a diminué la notation des banques de l’Europe et de l’Amérique. La Société Générale, La BNP Paribas, le Crédit agricole sont atteintes et le  Crédit Suisse, l’UBS, la Deutsche Bank. Au-delà de l’Atlantique, Bank of America, Morgan Stanley et JP Morgan Chase ont été les banques touchées par cette diminution de notation.

Renégociation à la une des demandes de la Grèce

La BNP a annoncé dans cette diminution que les plusieurs indices de relèvement de la banque n’ont pas été suffisamment mesurés surtout dans la composition de ses avoirs ainsi que de sa capitalisation.

On peut penser que cela n’a pas malgré tout déstabilisé les places financières. Le CAC 40 cède 0,75% à 3.090 points, le FTSE également perd 100, 0,95% à 5.513,69 points.

Le Dow Jones obtient 0,53% à 12.640 points, le Nasdaq évolue de 1,17% mais le Nikkei perd cède 0 ,29%.

L’euro en est à 1,257 USD.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !