L’inflation s’est établie à 0,2% sur un an en janvier

L’inflation qui se définie comme la hausse des prix à la consommation sur une période de 12 mois a stagné en janvier. Plus précisément, elle s’est établie à 0,2%, soit, le même niveau qu’en décembre 2015 selon les résultats définitifs publiés par l’Insee dans son communiqué jeudi dernier. Cependant, les prix à la consommation ont reculé sur un mois, atteignant 1% de baisse, ce qui s’explique notamment par les soldes d’hiver après les fêtes de fin d’année. A cela s’ajoute « les tarifs des services liés au tourisme » ainsi que le nouveau recul « des produits pétroliers » souligne l’Institut.

Les soldes d’hiver pour cause

inflation1

En revoyant dans le détail, le prix des produits manufacturés, on constate une baisse de 3,0% au cours du mois précédent « sous l’effet des soldes d’hiver » indique l’Insee. Outre les habillements et les chaussures, d’autres produits comme les articles de ménage en textile, les articles de voyage, les meubles ou encore les appareils électroménagers se sont vendus à des prix bradés sur le marché. D’ailleurs, cela se reproduit chaque année à cette époque.

Les prix de l’alimentation ont également suivi ce rythme baissier, à -0,1% contre -0,3% en décembre en raison de la baisse des produits frais. Il en est de même pour les prix des services qui ont reculé de -0,1% en janvier, mais ils ont toutefois augmenté sur un an à +1,1%. « En effet, après les vacances de fin d’année, les prix des services liés au tourisme se replient de manière saisonnière » rappelle l’Insee. Ainsi, les prix des transports aériens ont baissé de 11,4% sur un mois, les forfaits touristiques de 5,4% et les services d’hébergement de 2,1% .A l’inverse, les services postaux se sont revus à la hausse, comme chaque année, tout comme ceux des services financiers et des tarifs d’assurance.

Les prix de l’énergie à la baisse

ticket-de-caisse_16854_w620

De leur côté, les prix hors tabac ont légèrement progressé de 0,2% en variation annuelle tandis que l’inflation sous-jacente s’est établie à 0,9%. Un chiffre corrigé par des variations saisonnières et débarrassé des phénomènes conjoncturels tels que la volatilité des prix de l’énergie. En effet, les prix de l’énergie ont continué de baisser comme en décembre à -1,2%, occasionné par le recul persistant des produits pétroliers bien que « la diminution des prix des carburants soit limitée par la hausse de la fiscalité ».

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...