Le point sur les dispositifs d’aide à l’accession à la propriété

Réformées en début d’année 2011, les aides à l’accession sont désormais simplifiées et permettent à un plus grand nombre de bénéficier de prêts avantageux.

Destinés pour la plupart à l’acquisition de la résidence principale, ces emprunts présentent chacun des caractéristiques propres.

Le point sur les dispositifs d'aide à l'accession à la propriété

Le prêt à taux zéro renforcé

Deux modifications principales ont été apportées sur l’ancien dispositif PTZ. Réservé auparavant aux ménages à revenus modestes, le nouveau prêt à taux zéro est aujourd’hui accessible à tous les emprunteurs, quel que soit le niveau de leurs rémunérations. Détails du dispositif

De plus, afin de se conformer au Grenelle de l’environnement, les règles 2013 recentrent le mécanisme du prêt à taux zéro aux seules acquisitions dans le neuf.

Le prêt à l’accession sociale

Ce prêt ouvre droit à l’APL lorsque le niveau des revenus de l’emprunteur le permet. Toutefois, le plafond de taux de credit immobilier proposé par les pouvoirs public n’offre  pas d’avantage particulier en raison du niveau des taux actuels.

Le prêt fonctionnaire

Destiné aux salariés de la fonction publique, c’est-à-dire les agents de l’État (poste, éducation nationale, SNCF…) qui peuvent bénéficier du prêt PAS. Les aides à l’accession pour agent de la fonction publique permet d’obtenir un taux avantageux pendant 3 ans.

Le point sur les dispositifs d'aide à l'accession à la propriété

Par la suite, à l’instar du prêt à l’accession sociale, le plafond  de taux  proposé par l’État ne présente aucun intérêt compte tenu de l’État actuel du marché.

Il est toutefois conseillé de faire appel à un courtier en prêt afin d’optimiser son étude de financement.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !