Pollution : un Noël irrespirable à Pékin

Pékin sombre dans la pollution à la veille de la nouvelle année. Par conséquent, plus de 500 vols intérieurs et internationaux au départ et à destination de Pékin ont été annulés. Une épaisse couche de brouillard inonde les immeubles de la ville pékinoise. Ce smog à l’âcre d’odeur de charbon réduisait la visibilité à plus de cent mètres. En dépit de cela, la municipalité n’a décrété aucune « alerte rouge » à la pollution atmosphérique. Cette dernière est particulièrement dangereuse du fait qu’elle pénètre profondément dans les poumons.

Au-dessus du seuil recommandé par l’OMS

des_voitures_danslesmogsurungrandaxedepekinarchives

Vendredi dernier, la concentration de particules a atteint 620 microgrammes/m3 d’après les relevés de l’ambassade américaine. Or, cette quantité dépasse largement le seuil maximal de 25 microgrammes recommandé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour une exposition de 24 heures. Cette pollution irrespirable a été occasionnée par l’utilisation accrue de charbon pour la production d’électricité pendant l’hiver ainsi que par les émissions nocives des régions industrielles autour de Pékin.

Les conséquences de cette pollution

Cette couche de pollution a effectivement perturbé le trafic aérien tandis que sur certaines autoroutes périphériques, la circulation a été interrompue. Les alertes se différenciaient d’un niveau à un autre. Au bureau de la météorologie, une alerte orange a été déclarée pour Noël où les usines sont appelées à réduire leurs émissions polluantes et où les écoles sont contraintes à suspendre leurs activités. Le bureau municipal de la Protection environnemental quant à lui est resté à une « alerte jaune » tout comme la municipalité pékinoise, évoquant des menaces imminentes à la sécurité publique.

4838129_6_234f_dans-une-rue-de-pekin-le-vendredi-25_b6ef4e9735484fa744b1cbc73700f19a

L’autorité sur place a pris l’initiative de surveiller le quartier commerçant de Sanlitun qui est notamment prisé par les expatriés. Pour cause, les ambassades des Etats-Unis et de Grande-Bretagne avaient lancé des mises en garde inhabituelles à leurs ressortissants en leur demandant d’éviter ce quartier animé de Pékin durant Noël en faisant état de « possibles menaces contre les occidentaux ».

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...