Quelles solutions bancaires pour les Français qui étudient à l’étranger ?

Après le bac, près de 4 % des jeunes Français décident de partir à l’étranger pour continuer leurs études. Ils sont ainsi au nombre de 80 000 par an à s’expatrier pour une durée moyenne de six mois afin d’intégrer une bonne université ou dans le cadre d’un échange linguistique.

Si les étudiants dans la zone euro n’ont aucun problème côté banque, ceux qui s’expatrient dans des pays non membres de l’Union européenne pourraient rencontrer quelques difficultés. Virements, retraits, paiements… quelles sont les meilleures solutions qui s’offrent à eux ?

Utiliser sa carte bancaire française

Il est toujours possible de faire ses virements, retraits et paiements via son compte en banque français en utilisant sa carte bancaire française. Pour les étudiants dans la zone euro, les banques offrent la possibilité de virer ou retirer gratuitement de l’argent 4 à 5 fois par mois.

carte bleu
Par contre pour ceux qui étudient dans une université en Grande-Bretagne, Canada ou ailleurs, les retraits de plus de 100 euros sont généralement taxés à environ 3 euros + 2,80 % du montant par les banques. Il en est de même que les paiements qui sont taxés à environ 1 euro + 2,70 %. L’astuce est donc d’éviter d’utiliser sa carte pour retirer et payer de petits montants.

Ouvrir un compte en banque au pays

Pour éviter certaines complications, il est toujours mieux d’ouvrir un compte local. Cela permet de régler plus facilement les abonnements téléphoniques et Internet, ou encore le loyer. Avoir un compte local permet aussi de percevoir sans trop de frais les revenus pour ceux qui ont réussi à décrocher un stage ou un job étudiant.

compte bancaire etranger

 

Les virements sont généralement gratuits depuis la France, tant que l’opération est en euros. Par contre, les virements internationaux hors zone Sepa sont facturés environ 20 euros par les banques. Certaines proposent cependant un virement international gratuit par mois.

Cartes bancaires, les solutions alternatives

Certaines banques proposent des cartes bancaires spécialement dédiées à être utilisées à l’étranger. Les tarifs proposés sont plus intéressants et attractifs. Les étudiants pourront notamment opter pour un compte Nickel, une alternative proposée par les buralistes : pour 20 euros par an, les retraits et virements hors zone euros coûtent respectivement 2 et 1 euros.

La carte PayTop représente également une autre alternative intéressante aux cartes bancaires classiques. En contrepartie d’un abonnement annuel de 29,90 euros, elle permet d’effectuer gratuitement des retraits ou paiements en euros, livres sterling ou en dollars.

Pour éviter les complications inutiles, l’idéal est de bien se renseigner auprès de sa banque avant de partir pour l’étranger. Cette dernière pourrait en effet disposer d’une formule spécialement pensée pour les étudiants expatriés dans un pays hors de la zone euro.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...