Altice obtient une rallonge de capital de 1.8 milliard d’euros pour le financement de l’opération Cablevision

Trader en toute simplicité avec eToro

💸 Avec eToro, investissez plus facilement que jamais sur des actions
(Google, Apple, Facebook, Amazon...), des matières premières (pétrole, or, argent...),
les cryptomonnaies et des devises (EUR, USD, YEN...) 💱

👉 Lire notre avis sur eToro 👈

La règle GRATUIT 2X

🔥 Comment n'importe qui en France qui peut obtenir 6 350 € d'actions GRATUITEMENT
🔥 Gagner des retours sur investissement de 716% SANS mettre en danger son patrimoine
🔥 La stratégie SIMPLE qui permet aux ultra-riches de gagner des fortunes lors des crises

👉 Je veux en savoir plus 👈

Jeudi dernier, le groupe européen Altice a annoncé que son capital allait être revu à la hausse d’une hauteur de 10 %, soit l’équivalent de 1.8 milliard d’euros. Ce financement est destiné à finaliser l’acquisition de la firme américaine Cablevision.

Finalisation du rachat prévue pour le 05 octobre

La finalisation de l’acquisition de Cablevision est prévue pour le 05 octobre prochain. Dans un communiqué, le président du groupe, en la personne de Patrick Drahi, a affirmé qu’Altice allait placer près de 70 millions d’actions de classe A et pas moins de 24.8 millions d’actions de classe B. Rappelons que les titres du groupe sont cotés à la Bourse D’Amsterdam. Dans la foulée, le président d’Altice a également annoncé que le groupe avait réussi à payer l’équivalent de 8.6 milliards de dollars de dette nouvelle, toujours dans le cadre du financement du rachat de Cablevision.

altice-cablevision_0

L’émission de la dette nouvelle suscite des inquiétudes

Également annoncée jeudi dernier, l’émission de la dette nouvelle a provoqué l’effroi sur le marché. En effet, le groupe aurait pu rencontrer des difficultés en réalisant cette nouvelle émission sans payer une prime à un tarif plus élevé. Lundi dernier, la cote d’Altice a perdu 5.44 % avant de décrocher un majestueux 9.36 % à la Bourse d’Amsterdam. Il a été révélé d’une source sûre que la holding d’Altice « n’a pas réduit son offre de dette, mais plutôt rééquilibrée la répartition entre les tranches garanties et non garanties ». Le groupe demeure confiant sur ses capacités à épargner 900 millions d’euros dès les trois premières années avec Cablevision.