Est-ce intéressant d’investir dans le metavers ? Comment faire ?

A travers le métavers, on peut discerner une importante révolution numérique qui devrait nous mener vers une nouvelle économie virtuelle. Il s’agit actuellement du « nouveau concept buzz » du marché des cryptomonnaies et de la blockchain. En plus de proposer des applications bien réelles, le metaverse présente des perspectives de croissance intéressantes. En effet, de plus en plus d’entreprises s’intéressent au métavers. Ce qui rend le potentiel de croissance de ce secteur particulièrement prometteur. Vous vous demandez comment en profiter ? Dans cet article, nous allons vous montrer plusieurs manières d’investir efficacement dans le metavers.

Le métavers, kesako ?

Signifiant « au-delà » (méta) de l’univers (vers), le métavers se définit souvent comme l’évolution d’internet et la transition au web 3.0. Il est principalement basé sur l’interconnectivité et l’immersion totales de l’utilisateur dans son expérience en ligne. Cela grâce à la réalité augmentée et la réalité virtuelle. Il n’est pas vraiment facile de définir le concept de métavers étant donné qu’il est en constante évolution. De plus, il existe plusieurs métavers, mais pas qu’un seul. Dans chaque métavers, il existe plusieurs activités que vous pouvez faire. Toutefois, on peut affirmer que le métavers indique un thème général qui désigne une sorte de monde virtuel ou d’expérience virtuelle. Pour le visiter, vous devez généralement vous présenter sous la forme d’un avatar.

Investir dans le métavers, comment s’y prendre ?

investir metaverse

On a encore une vision assez vague concernant une grande partie de ce qu’est le métavers. Pourtant, il est déjà possible d’investir indirectement dans le succès potentiel de ce secteur. Cela en raison du fait qu’il offre de nombreuses opportunités. Si évaluée à 209 milliards USD en 2021, d’ici 2024, la taille du marché du métavers pourra atteindre les 800 milliards de dollars. Par conséquent, on peut dire qu’il s’agit d’un domaine profitable dans lequel investir.

Miser sur les fonds négociables en bourse (FNB) Metaverse

Vous pouvez vous exposer à l’industrie des métavers en vous procurant un ETF de métavers. Un panier de titres, le fonds négocié en bourse (ETF) se négocie sur une bourse comme une action. Grâce à un ETF, vous pourrez investir dans les organismes qui font déjà du métavers une réalité. Si ce n’est pas encore le cas, assurez-vous qu’à l’avenir, ils seront en mesure de le faire en faisant l’acquisition de fonds. Prenons par exemple le FNB Roundhill Ball Metaverse (META). Accessible à tous, il permet d’investir dans le métavers et de se faire un bénéfice. Les investisseurs, grâce à l’ETF de Roundhill Investment, profitent d’une exposition à des entreprises comme Microsoft, Nvidia, Tencent, Roblox, Amazon et Unity entre autres.

Opter pour les actions du métavers

Si le métavers suscite votre intérêt, vous pouvez très bien y investir et acheter des « actions du métavers ». Cela se rapporte à des actions d’entreprises cotées en bourse qui contribuent au développement du métavers. Si vous cherchez à investir dans le métavers, pourquoi ne pas acheter des actions de Facebook (FB) ? Il s’agit d’un bon exemple d’entreprise qui vous permet d’entreprendre ce genre de projet puisqu’elle est l’avant-garde de sa construction.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg a même avancé qu’il ne souhaitait pas que l’entreprise soit reconnue comme une société de médias sociaux. Il préfère qu’elle soit connue telle une entreprise de métavers. Facebook possède déjà un casque Oculus VR. Tout récemment, il a travaillé en étroite collaboration avec Ray-Ban pour déployer ses premières lunettes intelligentes. Cela dans l’objectif d’assurer le développement continu de sa réalité augmentée. Il faut noter que Facebook mobilise des milliards dans le développement de logiciels et de contenus pour les applications de RV et de réalité augmentée, ce qui lui permet d’aborder d’autres aspects du métavers.

Cependant, si investir dans Facebook ne vous tente pas, vous pouvez toujours le faire dans d’autres sociétés qui envisagent de jouer un rôle dans la croissance du métavers. C’est par exemple le cas de Roblox, Microsoft, Walt Disney, Amazon, Nvidia et Unity Software.

Investir dans les jetons du monde virtuel

Jetons numériques, les jetons du monde virtuel se rapportent à l’industrie de la réalité virtuelle. Dans le monde virtuel, vous pouvez faire l’acquisition de terrains ainsi que des objets à collectionner dans le jeu tels que les avatars. Cela peut sembler totalement fou d’acheter un bout de terre virtuelle vu l’infinité de l’internet mais sachez que c’est un investissement tout à fait possible. Pour ce faire, vous devez utiliser des jetons de monde virtuel. Le jeton Metaverse Index (MVI) en est un exemple. Grâce à lui, vous pourrez profiter d’une exposition à une gamme de jetons provenant de projets cryptographiques. Ces derniers couvrent généralement des domaines comme les mondes virtuels, les jetons non fongibles (NFT) et les jeux en ligne. Le concept du jeton Metaverse Index est en quelque sorte similaire à celui d’un Metaverse ETF pour les marchés cryptographiques.

Les jetons de la société Decentraland représentent aussi une autre option à envisager. Une plateforme de réalité virtuelle décentralisée, Decentraland vous offre la possibilité d’interagir avec d’autres utilisateurs, d’acheter des terrains et de jouer à des jeux. Il s’agit du plus grand monde virtuel dans l’espace NFT. Sur la blockchain Ethereum, ses terres virtuelles se présentent sous la forme d’un jeton non fongible qu’on appelle LAND. Sur Decentraland, les utilisateurs peuvent utiliser deux jetons, dont MANA et LAND. Jeton utilitaire natif de la plateforme, MANA est utilisé pour les transactions. LAND, en revanche, est un jeton non fongible. Il représente les parcelles de terrain sur Decentraland.

Utiliser les NFT du métavers

Le développement et l’adoption des métavers dépendront des métavers alimentés par la blockchain. Ces derniers utiliseront probablement les NFT et les cryptoactifs. Effectivement, un métavers fonctionnel donnera aux utilisateurs la possibilité de déplacer leurs actifs et leur avatar d’un monde à l’autre. Et cela, de manière instantanée et transparente. On peut découvrir un large éventail d’objets uniques à travers les NFT. Ce sont des actifs numériques regroupant entre autres des objets dans le jeu, des œuvres d’art et des objets à collectionner. Plusieurs plateformes comme The Sandbox et Decentraland offrent déjà aux gens la possibilité d’acheter des parcelles de terrain virtuelles. Ils peuvent même créer leurs propres environnements grâce au NFT.

Quelles actions du métavers acheter ?

AXA IM Metavers

Pour voir la forme la plus complète du métavers, il faudra encore attendre de nombreuses années. Dans ce cas, pour investir dans le domaine, il faut éviter d’acheter des actions au hasard. Aujourd’hui, les meilleures actions du métavers se rapportent à des entreprises déjà florissantes, mais dont la croissance sera stimulée par le métavers.

Selon Mark Hargraves, Global Head d’AXA IM Equity, “Le métavers est une opportunité tangible en pleine expansion, portée par des entreprises ayant le potentiel, selon nous, de générer une forte croissance annuelle au cours de la prochaine décennie”.  Cette société vient par ailleurs de mettre en place une SICAV (Sociétés d’Investissement à Capital Variable) dédiée à 4 branches clés du métavers. En effet, après l’achat d’une parcelle de terrain sur la plateforme The Sandbox par AXA France, la firme, de part sa filiale AXA Investment Managers vient de se lancer dans les actions du métavers.

« Axa WF Metaverse » fait donc désormais partie de la gamme de fonds actions de cette société d’investissement. Cette SICAV a notamment pour but d’investir dans des sociétés internationales ayant des rôles prédominantes dans la convergence entre le monde réel et virtuel. Quatre univers ont particulièrement retenus dans l’établissement de cette SICAV. On retrouvera notamment

  1. Gaming : le premier univers le plus important du metavers est le jeu,
  2. Socialising : la socialisation incluant les plateformes (Somnium Space, Decentraland, ou encore The SandBox), les interfaces
  3. Workig : le secteur du travail notamment de l’industrie avec les simulations 3D en temps réel
  4. Enabling : la facilitation technologique comme la cybersécurité, les semi-conducteurs, les infrastructures technologiques ou encore les paiements

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.