Récupération d’impayés : quelles méthodes ?

Vos locataires vous demandent un délai pour vous régler le loyer ? Vous ne savez pas jusqu’à quand leur céder et comment récupérer la somme due ? Dans cet article, nous vous montrons différents moyens d’obtenir d’eux qu’ils vous paient le plus vite possible.

Régler les choses à l’amiable

Il serait mal vu de recourir directement à un service de récupération d’impayés voire la Justice pour exiger vos loyers impayés à vos locataires surtout s’ils sont là depuis longtemps. Peut-être qu’ils ont juste un souci d’argent temporaire et qu’ils ont besoin de temps pour se refaire et régler leurs dettes. Cela a des chances d’arriver lorsqu’on ne pense pas à souscrire à des assurances et se constituer une épargne dès son jeune âge.

Commencez doucement en les notifiant de leurs retards à travers une lettre recommandée avec accusé de réception. Dans celle-ci, spécifiez bien que vous leur laissez deux semaines pour qu’ils vous paient. Autrement, vous devrez prendre des mesures drastiques.

Parfois à l’issue du délai communiqué, on peut ne toujours pas recevoir de réponse. Dans ce cas-là, contactez le garant aussi connu sous l’appellation de caution (la personne qui vous a présenté le locataire au tout début) et faites-lui part de la situation. Donnez-lui 15 jours à un mois pour contacter le locataire et remettre les choses dans l’ordre.

Il arrive que le garant règle les impayés à la place du locataire, mais c’est assez rare donc ne comptez pas trop là-dessus. Si aucune réponse ne se fait entendre et même si cela peut vous exaspérer, adressez-leur un dernier avertissement (la lettre de mise en demeure) expliquant clairement le défaut de paiement avant de passer à l’étape supérieure.

impayés

Contacter un huissier et amener l’affaire devant un tribunal

À défaut de ne pouvoir régler la situation seuls, vous avez de meilleures chances en faisant appel aux services d’un huissier. Celui-ci lance généralement une procédure de saisie/blocage des comptes de la personne concernée à partir d’éléments d’informations que vous lui présenterez : pièces d’identité et contrat de bail des locataires.

Les différents moyens de récupérer son argent

S’il vous est impossible avec votre huissier d’obtenir le paiement des impayés en numéraires, celui-ci se chargera de vous obtenir une décision de la justice devant un tribunal d’instance avec ce qu’il reste. Vous entamerez en même temps une procédure d’expulsion. Par ailleurs, si vous comptiez sur cet argent pour payer des créanciers, vous pouvez toujours souscrire à un prêt personnel le temps que tout s’arrange. C’est facile et rapide.

Dans le cas où le locataire vous a remis son RIB, il est tout à fait possible que le tribunal d’instance prélève les sommes qui vous sont dues directement sur son compte bancaire et les dépose sur le vôtre. On appelle cela dans le jargon la saisie-vente de compte bancaire. Ces montants devraient également comprendre les honoraires de l’huissier.

S’il s’avère que son compte bancaire est vide ou qu’il n’a pas la somme nécessaire, la Justice retiendra les impayés de votre locataire directement sur son salaire et vous transfèrera les fonds (saisie-attribution sur salaire). Dans le cas où vous avez affaire à un travailleur non déclaré, il ne vous reste plus qu’à vous saisir des biens laissés dans l’appartement ou la maison et de les vendre aux enchères pour essayer d’en tirer des liquidités (saisie-vente de meubles), tout cela par l’intermédiaire de votre huissier.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.